Billing 2002

Des Land plein les yeux. - Annette Flottwell & Takeo De Meter

 

Pourquoi continue-t-on d'y aller, cette fois-ci, au 12ième Land-Rover Show au Billing Aquadrome? Eh bien, parce qu'on continue à s'en mettre plein la tronche boueuse et parce que ça fait plaisir de les voir et de les revoir et de les re-rerevoir, ces Lands qu'on a vus et ceux que l'on n'a pas encore vus ainsi que leurs propriétaires. Parce qu'on veut en parler, les photgraphier, les toucher. Prendre un bain de Land, de pneus, de boue, de gasoil, d'essence, de gaz d'échappement, de bière Bavaroise (!), de conneries, de déconneries, d'Allemands qui carburent leurs Defender à l'huile de table de chez Aldi (on a vérifié et c'est vrai), bain d'ambiance, bain d'eau à la motopompe Serie 1 de 1956, bain de rivière (presque) en radeau-toit-de-109, bain de Forward Control cradauds. Bain De Billing, quoi.

D'autre part, où veux-tu voir une Defender en vrai 6x6 ou une Range de la même configuration?

Ceci dit, débutons par le commencement sans y aller du dos de la cuillère morte. A l'heure H très matinale du jour J, nous prenions la route afin d'arriver sur place le Mercredi pour pouvoir s'assurer une place au soleil, près des emplacements Club et près des chiottes. En passant par la douce France, beau pays de mon enfance, pour y dévaliser les départements victuailles et autre bouffe à Auchan afin d'avoir une réserve de Camembert et de rouge-qui-tache pour quinze jours, nous nous rendîmes direction de la Perfide Albion. Malheureusement il n'en était pas ainsi pour le GPL car la Stage One n'a un réservoir de gaz que de 60 litres. (mais on avait quand même entonnoiré 100 litres d'essence dans les deux réservoirs). GPL cher en Angleterre. Champignon de Paris écrasé, il nous fallait peu de temps pour arriver au ferry de Dunkerque (Dunkèk comme disent les aborigènes).

Billing 2002 s'est fait le plus grand show Land-Rover de tous les temps, y compris les mauvais. Plus de 7.000 Land-Rover et 30.000 visiteurs ne sont pas faciles à caser sur le terrain de l'Aquadrome! Les commerçants font de bonnes affaires et les Clubs exhibent ce qu'ils ont de meilleur. Une Range 6x6 rouiilée qui ne vaut même pas son propre poids en bouse de vache y côtoie la Série 1 Tickford parfaitement restaurée à la valeur d'un demi million d'Euro. De nouvelles amitiés se font vite: un couple âgé passe devant nous, découvre notre matricule et sont contents d'entendre que nous vivons près de Bruges en Flandre. Les 3 heures qui suivent s'envolent rapidement: Charles Buckley achetait sa première Série 2 quand il avait 70 ans. Il s'en languissait depuis sa retraite de la Royal Air Force. (Photo Charles_SII).

Nous découvrons la Defender 6x6 de Dave Spirett: une transformation très rare par Reynold à essieu médian Dana. La carrosserie vient de chez Barnett de Bristol. Le véhicule fut commandé par l'Administration des Eaux à Bristol en 1993 pour travailler dans les endroits marécageux autour de la ville et y emporter tuyauteries, marteaux pneumatiques et autres outils pour un poids total aillant jusqu'à 3,5 tonnes. Dave acheta la 140" de moins de 60.000 Km et s'en sert maintenant pour travaux aux antennes radio de l'RAC dans les terrains difficiles du Yorkshire et de l'Ecosse.

Les espaces libres autour de nous se remplissent rapidement: Russel Hearn vient pour la 10ième fois avec sa famille Land. Deux très belles Série 1 86" dont une minutieusement restaurée aux couleurs de la Défense Civile. Aussi, il y avait la Land miniature de sa fille Victoria, mais il vient d'en acquérir une troisième, grandeur nature cette fois, pour sa fille qui aura 18 ans et son permis de conduire l'année prochaine. Elle recevra en cadeau une 80" de 1949 qui fut immatriculée pour la première fois le jour de son anniversaire.

Peu après, les premiers Allemands s'installent près de nous. Le Club de la Région Européenne d'Aix-la-Chapelle est venu à 10 véhicules, la plupart des 110. Il y a quatre ans, deux Lands se rencontraient à un croisement de routes -sans dommages- ,me raconte Dieter Jacobs, et la conversation intense qui s'en suivit fut déplacée rapidement direction le zinc le plus proche. Quelques heures plus tard, une lourde décision se prit: il nous faut un club. Ce club peut maintenant compter sur une participation active de membres Hollandais et Belges.

J'observais l'écriteau de nos voisins Allemands: Bière Froide Allemande, 1 £" et leur succès de vente, pratiquement juste en face de la buvette de Billing, quand un grincement de boîte de vitesses, accompagné de langage quelque peu fort" pénétra mon oreille délicate. Derrière moi, avait lieu un exercice de rangement d'une FWC (forward control), en marche arrière. Je n'en avais pas encore vu de pareille, avec sa carrosserie genre bus' et trop bien faite pour avoir été une conversion de bricoleur de week-end. Annette, qui se tenait près de moi, inséra un chargeur frais de 10 cartouches dans la boîte de culasse de sa vielle 6x7 Pentax et moi, je commençais a me taiiler une pointe fraîche à mon crayon à l'aide de mon coutelas de brousse.

Soigneusement garée entre une autre FWC chargée d'un tas de ferraille d'un côté et un tas de poubelles de l'autre, le conducteur du bus' s'extirpa élégamment de derrière de son volant tout en commentant à ses compagnons que cette ##$!! de levier de vitesses de cette &%$$!! de camion s'était encore enrayée et qu'il devrait enfin se débarasser de cette *&^%%$!! de poignée de frein de bicyclette qui avait encore cassé un câble. (La poignée était montée sur le levier de la boîte de transfert et était supposé faciliter le changement de vitesses d'une certaine façon, mais il n'était pas clair comment ça fonctionnait).

Nous nous sommes présentés comme journalistes free-lance et Peter, à qui appartient la FWC décrite plus haut, se presentait comme Peter, propriétaire free-lance de FWC. Ensemble avec quelques amis, ils avaient formé un nouveau club FWC et ceci était leur première réunion. (Ils feraient 16 nouveaux membres ce jour-là). Nous commencions à poser nos questions.

Le bus" était, en effet, un autobus. Bien sûr, si celà ressemble un bus, si celà fait le bruit d'un bus et si le chauffeur a l'allure d'un chauffer de bus, il y a de fortes chances que ce SOIT un bus. mais pas n'importe lequel. Survivant solitaire d'une petite série de 6 exemplaires construits par par Walker en 1963 en cooperation avec Land-Rover comme bus de trasport de personnel Rover. Chassis # 286-00151-B, immaticulation 487JUE et a été utilisé par Rover comme bus de société jusqu'en 1971 (Il semble être établi que le personnel ne l'aimait pas beaucoup à cause d'une suspension très incomfortable). Plus tard, le véhicule fut utilisé comme véhicule de service à Kingston et se termina ensuite en Ecosse.

Peter, une des personnes des plus gentilles et joyeuses que je connais, nous permit d'inspecter son FWC de près. Il l'avait acheté il y a 14 mois comme son premier FWC. L'extérieur avait l'aspect plus ou moins propre et l'on pouvait même distinguer des traces d'un essai de nettoyage au cours des années et le chassis semblait bon et solide, sans rouille visible. Sous le capot, on avait une vue superbe sur une misérable tentative de câblage spaghetti à la noix de coco par un propriétaire précédent qui a dû avoir eu un penchant net pour la consommation immodérée d'absinthe, quoique boisson illégale. Peter nous assurait que ceci se corrigerait dans les plus brefs délais. La porte latérale se laissait ouvrir correctement au premier essai et rien de plus tomba hors du véhicule que le contenu d'une demie caisse à outils, ce qui est très raisonnable, vu qu'il y en avait trois à l'intérieur, une balayette et un seau vide. En plus il y avait une demie tonne d'outils variés, 2 packs de batteries de démarrage et un évier de cuisine. Pas nécessairement dans cet ordre et pas nécessairement facilement accessible non plus, mais tout était là. Peter invita Annette à admirer l'intérieur de plus près pour qu'elle puisse étudier soigneusement les vertus de la présence d'un toit relevable, installé par le précédent propriétaire Ecossais. Il avertissait Annette aussi pour qu'elle regarde où mettre les pieds.

Ceci doit être le FWC le plus spacieux du monde. Presque 10 mètres cubes d'espace cru! Un porte-quinze-gosses-et-deux-clebs! Plus spacieux que la baie de chargement du Space Shuttle! Pas la peine d'aller chercher un cheval en cas de panne, emportez-en un! Incroyable.

Ensuite vient la découverte de la Range Rover 6x6 de Dave Wallington, voiture de démonstration d'origine Scotthorn sur essieux arrière Dana, à ne pas confondre avec une 6x4 Carmichael. Scotthorn n'en a construit que 5 seulement. La Range de Dave était d'origine une deux places, immatriculée d'origine en 1982.

Nigel & Kerstin Wilson, couple d'archéologues, trouvaient l'automne dernier cette rare Lightweight Série 2a, # 449. Il n'en restent que très peu à l'état d'origine. Elle eut une vie de loisirs au Signal Corps avant d'être mise hors de service en 1980. Les deux propriétaires suivants en prirent si bien soin que Nigel et Kerstin n'eurent qu'à remplacer une seule fenêtre ainsi que le moteur d'origine. Nigel a une Serie 3 Lightweight comme véhicule de travail.

Au stand Série 1, c'est la motopompe d'incendie 1956 -prête à l'emploi- qui saute à l'oeil. John White l'acheta à la general Electric Company en 1998, avec 4.000 milles au compteur, où elle rendit service grâce à sa pompe Coventry Climax, entraînée par la prise de force de la Land. Pour nous, journalistes étrangers, John White fit une démonstration sur la rive de l'étang de Billing, produisant un puissant jet d'eau en moins d'une minute après arrêt du véhicule. Il y a un an seulement, la Série 1 aidait à l'évacuation des eaux d'inondation dans le Nord de l'Angleterre et fait toujours partie de la réserve de véhicules d'incendie du comté.

Au stand du club 101 Forward Control, Mr. Billingham nous montre sa GS10 à superstructure inhabituelle: ce véhicule à cabine avancée commença sa carrière militaire en 1977 et servit principalement aux Royal Engineers, fut mise hors de service en 1995. Son actuel propriétaire l'acheta en 1996. Etant las de se rendre en tracteur-roulotte aux concentrations de vétérans de l'agriculture, il construisit lui-même un container-habitation amovible, sans devoir altérer l'aspect de la 101 bâchée. L'unique modification étant une installation GPL pour nourrir le V8.

Le club 101fait encore mieux: ce Rat du Désert" au camouflage blanc avec seulement 64.000 Km au compteur au moment de sa mise hors service en 1999.

Notre prochaine visite nous amena à un club Allemand: les frères von Bönninghausen venaient de la Basse Rhénanie avec 10 collègues. Gregor v. B. possède une Série 1 88" qui provient d'une école d'agriculture où elle servit au service de développement et fut mis hors service en 1988. Son frère Edgar était là avec sa Série 2 de 1964, déjà restaurée par son avant-dernier propriétaire. En provenance de l'armée Anglaise, ell fut adaptée au GPL et pourvue d'une culasse à sièges de soupapes durcis.

Ceux de la Camel Trophy faisaient un effort plutôt macho-mal-réussi pour impressionner les spectateurs de leur façon de positionner correctement un véhicule afin de pouvoir gratter la gadoue du chassis et de démontrer comment huiler les freins d'une roue à l'aide de l'huile d'une autre. (Bruhahahahahaha !) Friment à bloc, ces mecs.

Nous n'avons pas vu de club Français, mais nous avons bu un verre en compagnie d'un petit groupe d'amis qui avaient fait 1.300 Km avec leurs 3 Defender de l'Hérault à Billing. SUPERSYMPAS !

Encore 2 Forward Control spéciaux: cette FWC de mark Ramsey provient de Chypre, sans rouille, elle est le # 22 de 168 FWC diesel construits.

La 2b de 1969 a un moteur 2.6 et servit dans une entrprise de construction. Avec sa charge utile de 1,5 tonnes, ell offrit une bonne alternative à une combinaison camionnette-remorque.

Nos amis de club Série 2 (ici dans l'arène) avaient encore autre chose in petto: le soir, me disait David Dutton, nous devions absolument aller les voir pour la démonstration d'aviron sur toit de 109. Hein ?????????

Ils l'ont fait: Fêlés jusqu'au bout des ongles des orteils, mais ils l'ont fait. 3 milles à la pagaie sur le canal, peu de trafic et on danse à bord. Et puis on dit que c'est moi qui débloque... nous ne trahirons pas ce qui est prévu pour la prochaine fois. (heheh).

Pour terminer: ceux qui probablement sont venu du plus loin. Billy Cho et son épouse de Taiwan. Billy possède 5 (!) Defender. Au programme: après Billing, aller acheter 3 Defender en plus en Afrique du Sud pour ses amis du land-Rover Club de Taiwan.

Une page de publicité:

Notre ami Autrichien Wolfgang nous fit la démonstration de cet accessoire sanitaire indispensable à tout camping ! (foto)